samedi 30 novembre 2013

Trouver son phare, son pilier ...

Je suis quelqu'un de solitaire, très solitaire. Je me confie pas ou presque. Peu de personnes peuvent prétende me connaître réellement, peu connaissent mon histoire et pourtant beaucoup me jugent ... Beaucoup me pensent sans coeur, méchante et manipulatrice alors que pas du tout ...
Je ne vise vraiment personne, sincèrement, si quelqu'un se sent visé, ce n'est pas voulu du tout; je parle juste de ces trente dernières années, de mon vécu, de mon ressenti ..


Mes parents ont déménagé plusieurs fois jusqu'à mes 12 ans, jamais dans la même ville, jamais dans la même école... De cette époque, j'ai gardé 2 amis, que je vois quand on a le temps et c'est tout ...Ils sont frères et soeurs, je les connais depuis 25 ans. On est amis, on a confiance en nous mais autant moi je les connais intimement autant eux ne connaissent rien de moi ...
Puis mes parents ont divorcé et là j'ai changer de ville tous les deux ans ... allez garder des contacts dans ces cas là!!! Puis le lycée, pareil, j'ai encore changé...jusqu'à mes 18 ans où ma mère m'a gentillement mise à la porte ... Il me reste quelques copains avec qui j'ai plus trop de contact ... A ce moment là, internet et les téléphone portable commençaient juste à faire leurs apparitions ... pas facile quand on bouge tout le temps de garder des liens ...
Et y'a eu ma période 18/25 ans où j'ai dit merde au monde! J'ai largement profité de cette période, je suis partie en saison, je suis partie sans attache et surtout je me suis pas attachée... J'avais un ami, mon jumeau, puis un jour, il m'a dit adieu, au revoir, à jamais... il a essayé de revenir... il a essayé ... je pouvais comprendre qu'il avait besoin de s'éloigner un temps pour sa copine, je suis pas stupide, mais nan, il a préféré tout stopper alors j'ai tout stopper ...

Depuis j'ai eu 4 enfants, je me suis mariée, et là le peu de copains que j'avais s'est peu à peu estompé jusqu'à rien...
J'ai des copains pour prendre un café, je suis une bonne épaule et une bonne oreille pour beaucoup, j'ai quelques amis avec qui je peux parler de tout et de rien mais c'est tout, je n'ai pas mon pilier, mon phare, cette personne sur qui on se retourne quand tout va mal ... J'ai mon mari, c'est sûr mais ce n'est pas pareil ...
J'ai penser plusieurs fois la trouver mais non j'arrive pas à avoir confiance, le problème vient pas d'eux, je le sais, je sais que c'est moi le problème alors je fais quoi?
Je reste seule avec mes problèmes, comme j'ai toujours fait? Plusieurs vont me dire mais je suis là moi... oui mais moi je suis pas prête ...
Je ne sais pas lâcher prise, je ne sais pas faire confiance, j'ai toujours peur ... peur de quoi me direz-vous? de tout et de rien ...
Pourquoi je m'en parle maintenant ? Tout simplement parce qu'il y a peu, j'ai une aminaute qui a eu un geste magnifique et ça m'a fait réfléchir.
Je sais que je suis capable de faire beaucoup de chose pour un ami, quand quelqu'un rentre dans mon cercle, je suis entière: pas de mensonge, pas de coup bas, rien, juste de la franchise et de l'amour sincère et encore un peu trop de franchise, c'est peut être pour ça finalement que j'ai peu d'ami ... mais je sais pas caresser les gens dans le sens du poil ... j'arrive pas, c'est plus fort que moi... Quand j'ai quelque chose à dire, je le dis et ça plaît pas toujours ...

alors je sais pas, je ne pense pas changer, je sais que ma franchise fait parti de moi!
Pour moi, l'amitié c'est sacré, je suis certes pas l'amie avec qui on passe des heures au téléphone, je suis celle qui est là derrière, au cas où, au besoin. Je ne suis pas celle présente tous les jours, je suis celle qui peut ne pas donner de nouvelle pendant des mois mais toujours là, si besoin dans les bons comme dans les mauvais moments. Je ne juge jamais, on ne connaît jamais le parcours des gens, on ne connaît pas leurs circonstances, alors je juge pas; Avec moi, on peut parler de tout mais vraiment de tout... je ne suis choquer de rien.

Aujourd'hui, j'ai des soucis, de gros soucis et des petits, des doutes et des angoisses. Ça m'empêche de dormir, ça rend mon corps et ma tête épuisés parce que je vide pas mon sac...

Un jour, je trouverai mon phare, mon pilier ...

image google

3 commentaires:

mamounette a dit…

Je te le souhaite de tout mon coeur <3

Anonyme a dit…

je te souhaite te trouvé ce pillier.
oui il faut garder ta franchise mais parfois faut comprendre que ca peut blesser. Oui il y a la facon, le moment pour le dire.
si j'etais honnete j'ai cru que j aurais pu être ce pillier...et t'aurai pu être le mien.
reste comme tu es, accepte les autres et le pardon . Accepte tes erreurs et celles des autres pour mieux continuer.
anais

Jessi Cät a dit…

Je te souhaite trouver une épaule pour te soulager. Bon courage,